Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog d'Azi-lis
  • Le blog d'Azi-lis
  • : Envie de partager mes émotions de lectures et de cinéma dans la blogosphère...
  • Contact

Lecture en cours

 

 

 

  http://www.livraddict.com/covers/62/62683/couv56986076.jpg

Recherche

J'ai participé à...

 

Read a thon 2010 : 1129 p. lues en 24 h

Read a thon octobre 2010 : 1837 p. lues en 24h

Read a thon avril 2011 : 2460 p. lues en 24h

 

 

http://img.over-blog.com/300x77/2/36/79/18/Livres-Lus/Logos-Editeurs/livraddict_logo_middle.png

 

http://uppix.net/f/0/2/e7f5ef0f8e0f1b9acada323af35e7.jpg

 

 

 

 

 


 


 


26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 08:00

http://www.editions-thierry-magnier.com/couv/9782844208361.jpgTitre : Sur un arbre perché

Auteur : Mikaël Ollivier

Editeur : Thierry Magnier

Coll. Petite Poche

DL mai 2010




Résumé de l'éditeur :

Les adultes sont tous pareils : « Ne cours pas, descends de là, attention tu vas tomber, te casser la jambe… » C’est sans doute la raison pour laquelle le maire a décidé d’abattre le vieux cèdre du Liban qui trône dans la cour de l’école de Camille. Il est d’ailleurs strictement interdit d’y grimper.
Pas question pour Camille, président de l’Association pour la Protection des Arbres dans le Monde, de laisser abattre le bel arbre qui le fait rêver. Il tente le tout pour le tout et grimpe au sommet de l’arbre pour se faire entendre.

Quand les enfants sont plus déterminés que les adultes dans leur combat, ils gagnent. Un texte joyeux qui évoque toutes les précautions dont sont entourés les enfants. Mais surtout une belle ode à la liberté !


Mon avis :

http://www.editions-thierry-magnier.com/photos_auteurs/3878.jpg

J'en parlais hier... J'ai eu la chance de rencontrer l'auteur Mikaël Ollivier au Festival Etonnants Voyageurs de Saint-Malo dimanche. C'est vraiment quelqu'un de très agréable, de très gentil. On a pu papoter tranquillement pendant qu'il nous dédicacait nos livres (j'étais avec une amie).

Sur un arbre perché est un petit roman enfant sorti il y a à peine quelques jours... Le résumé de l'éditeur raconte pratiquement toute l'histoire donc je ne vais pas détailler plus... Il s'agit donc en gros d'un combat

écologique d'un enfant contre les adultes qui décident d'enlever tout ce qu'il y a de dangereux dans la cour de l'école : le vieux toboggan; ou tout ce qu'il y a de pas hygiénique : le bac à sable... Et là ils décident d'enlever le vieux cèdre!! trop c'est trop pour Camille, il doit agir!!


Comme tous les livres de la collection "Petite Poche" de Thierry Magnier, il s'agit d'un texte court (48p) mais efficace dans un petit format de poche (10,5 x 15 cm) pour enfants à partir de 6 ans. Chose rare dans des collections pour enfants, il n'y a aucune illustration. Mais ça n'empêche pas les enfants d'aimer lire ces petits romans! Ils sont fiers d'avoir dans les mains un livre comme les grands!!

Côté texte, cette collection aborde souvent des thèmes très peu abordés dans les romans pour enfants : la mort (Mange tes pâtes! du même Mikaël Ollivier), le handicap (Sur le bout des doigts de Hanno, Tatie Gribouille de Mathis), la vieillesse (Ma grand-mère perd la tête de Corinne Dreyfuss), la retraite (Ma grand-mère en container de Thomas Scotto), les familles recomposées (Un week-end sur deux de Corinne Dreyfuss),...

Une collection à découvrir...


Ma note : 5/5

Repost 0
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 08:00

http://www.manga-news.com/public/images/series/jin_01.jpgTitre : Jin

Mangaka : Motoka Murakami

Trad. et Adapt. : Laurent Latrille

Edition : Tonkam

10 tomes parus (en cours)

Parus en VO en 2001 au Japon


Résumé :

À 34 ans, Jin Minakata est le responsable de la section neurochirurgie du CHU de Tôto. Tout bascule le soir où un patient hors du commun arrive alors qu’il est de garde. Tandis qu’il l’examine et le soigne , Jin découvre un phénomène étrange. L‘homme est doté d’un foetus humain dans la tête. Après avoir l’en avoir extrait, Jin commence à entendre une voix dans la sienne. Jusqu’au moment où, en chutant dans l’escalier du bâtiment, Jin atterrit au milieu de la forêt ! En cherchant son chemin au plus profond de la nuit, il tombe sur une bande de samurai en plein combat !!


Mon avis :

Un neurochirurgien de notre époque est tranporté dans un Japon de la fin du Shogunat... Un voyage dans le temps hors du commun! Jin Minakata se retrouve coincer 100 ans en arrière pendant plus de trois ans. Ecartelé entre son métier de médecin moderne et sa "nouvelle" époque, il va tenter (et réussir) d'aider les malades avec les moyens du bord mais aussi en inventant (puisqu'à cette époque tout ou presque est à faire dans le domaine de la médecine) des remèdes pour sauver les gens. PAr exemple, il va mettre en place une "usine" de péniciline. Il va aussi opérer : il fait fabriquer alors les pinces, les masques de chirurgien... Et on assiste à ces opérations, on voit l'intérieur, les tendons,etc... Urgences au pays des samouraïs!!

A côté de ces histoires médicales (assez héroïques pour certaines), on est plongé dans l'histoire du Japon. Et Jin essaye de ne pas interférer dans l'Histoire : en effet, il rencontre des personnages qui vont agir pour le futur du Japon mais il ne veut pas dire ce qu'il sait pour ne pas influencer le destin...

Il y a aussi des histoires d'amour... Saki Tachibana, une jeune femme qui travaille avec Jin en tant qu'infirmière, est folle de lui!

Enfin, en plus de l'Histoire, on apprend aussi les moeurs et coutumes de l'époque et du pays, avec les pièces de théâtres, les courtisanes (les Oïran et les Geïsha), les estampes, le Repoussage de Suie (qui est l'équivalent de notre grand ménage de printemps mais le 31 dcembre pour acceuillir la nouvelle année!)...

Vraiment une série de manga passionnante et à découvrir sans attendre!


Ma note : 5/5 coeur 2

Repost 0
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 15:29

Hier il a fait beau et chaud à Saint-Malo!

100_1991.JPG

Ma journée a été superbe!! Bon on a eu un peu de mal à arriver : il y a avait foule autour des remparts!! Le beau temps a incité le monde à sortir!!

Côté festival je ramène deux livres pour ma PAL!! Je trouve que j'ai été très raisonnable car beaucoup me tendait les bras!!

100_2003.JPG

Sur un arbre perché de Mikaël Ollivier et L'Intérieur de la nuit, le premier roman de Léonora Miano.


Et j'ai eu aussi la chance d'avoir une dédicace : celle de Mikaël Ollivier!! Il a vraiment été très gentil! C'est un auteur que j'avais découvert à travers ces romans jeunesse (Star-crossed lovers et E-den) mais j'ai aussi lu un de ses romans pour adultes (Trois souris aveugles).

100_2006.JPG

 

Par contre, pas de dédicaces de Léonora Miano. Et je suis très déçue (l'amie avec qui j'y suis allée aussi!!). En effet, on s'y était pris à l'avance pour acheter notre livre. Elle devait dédicacer à 18h30. Donc on y a va à 18h15. Personne. Normal c'est pas l'heure! On va faire un tour... 18h45 toujours personne!! 18h50 encore personne! On se décide à poser la question fatidique : va-t-elle venir???? et bien non!! Sans explication! c'est vraiment pas sympa! On était un peu dégoûtée!!

Bon on avait quand même eu la chance de la voir lors d'une conférence donnée un peu plus tôt dans l'après-midi (L'Afrique est-elle maudite?) où il y avait aussi Moussa Konaté, Emmanuel Dongala, Florent Couao-Zotti et Alian Mabanckou (qui nous a fait bien rire!! Je crois que je vais devoir rajouté au moins un de ses livres dans ma LAL!! lol)


Repost 0
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 14:50

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/Grandes110/2/7/9/9782290005972.gif Titre : Stardust

Auteur : Neil Gaiman

Trad. de l'anglais par Frédérique Le Boucher

Editeur : J'ai lu

Paru en 2003

 


Résumé :

D'un côté, il y a Wall, paisible village niché au sein d'une calme forêt anglaise. De l'autre, le Pays des fées, univers d'enchantements, de sorcières, de licornes et de princes sanguinaires. Entre les deux, il y a le mur, l'infranchissable et épaisse muraille qui ceint le hameau et le sépare de féerie. Infranchissable ? Pas tout à fait, puisque tous les neuf ans s'ouvre la Foire des Fées qui, durant un jour et une nuit, permet aux deux mondes de se rencontrer. Dans certaines circonstances, cependant, attendre si longtemps pour pénétrer en Féerie est impossible. Car quand on s'appelle Tristran Thon et que l'on a promis à sa belle l'étoile filante tombée du firmament de l'autre côté du Mur, aucun obstacle ne saurait s'élever contre l'amour...


Mon avis :

Tristran est amoureux de la plus belle fille du village... mais pas elle. Un jour qu'ils se promènent ensemble une étoile tombe du ciel. Il lui promet de lui ramener si elle accepte de l'embrasser. Elle lui "promet tout ce qu'il voudra"...

Il se lance alors dans l'aventure. Féerie, me voilà!! Il rencontre d'abord une espèce de lutin, puis une jeune fille blessée (qui va se révéler être l'étoile tombée), puis une licorne, des sorcières très cruelles, des princes encore plus cruels (!!)...

Neil Gaiman nous emmène, ici, dans un monde fantastique. Les personnages sont recherchés et très charismatiques. Je me suis laissée une nouvelle fois emporter par le talent de la plume de Neil Gaiman. Il mélange avec brio aventure, magie et amour...(aaahhhh!!! eh oui j'ai un coeur de midinette!!^^)

Il y a un gros travail de traduction... Je ne lis pas du tout l'anglais mais apparemment Neil Gaiman joue beaucoup avec les mots et fait des clins d'oeil aux classiques... Du coup, il (ou elle?) a essayé de traduire au mieux pour que le lecteur francophone s'y retrouve. Pour cela, les notes de fin d'ouvrage sont très instructives (d'habitude j'avoue je ne les lis pas!! Honte sur moi!)

Il ne me reste plus qu'à mettre la main sur son adaptation cinématographique de Matthew Vaughn avec Claire Danes, Robert de Niro, Michelle Pfeiffer.

Je vais faire une pause dans mon cycle Neil Gaiman (j'ai déjà lu et vu Coraline et lu Nerverwhere très récemment) mais bientôt j'y retournerai car j'ai très envie de me plonger dans les aventures de Nobody Owens...


Ma note : 4,5/5

Repost 0
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 07:00

Ce matin, départ direction Saint-Malo et son festival

Étonnants voyageurs!! http://www.nouvelle-norme.com/Espace-Client/FaitsetGestes/Afficherussie_40x60_avec-logo.jpg

Au programme, rencontres et dédicaces (enfin j'espère!!),

expositions (notamment les originaux de Bourgeon!)

Il y aura Timothée de Fombelle (Vango, Tobie Lolness), Erik L'Homme (Phaenomen), Leonora Miano (Contours des jours qui viennent), Van Cauwelaert, Joseph Boyden, Ellory (Seul le silence, Vendetta), Mikaël Ollivier... Enfin pleins pleins d'auteurs!!!

J'espère bien ramener quelques souvenirs!!! ^^

Il me tarde d'y être!!

Je vous raconte ça très vite!!

Bonne journée!!

Repost 0
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 09:00

http://www.linternaute.com/cinema/image_cache/objdbfilm/image/220/40155.jpg Titre : Les Enfants de Timpelbach

Réalisateur : Nicolas Bary

Casting : Raphaël Katz, Adèle Exarchopulos(La Rafle, Tête de Turc), Léo Legrand,  Carole Bouquet, Armelle, Gérard Depardieu...

Sortie en 2008

 

Synopsis (je suis un peu feignante alors c'est celui d'Allociné!!) :

 Bienvenue à Timpelbach un petit village sans histoire. Enfin, sans histoire, pas tout à fait...
Car, depuis de nombreuses semaines, les enfants multiplient farces et mauvais coups. Les victimes sont bien sûr d'autres enfants... mais aussi et surtout, les parents.
A bout de nerfs, ceux-ci décident d'abandonner le village pour ce qu'ils pensent être une journée. Mais rien ne se passe comme prévu : sur le chemin du retour, ils sont faits prisonniers par des soldats.
A Timpelbach, ce village sans parents fait le bonheur d'Oscar et de sa bande de brutes !
Mais ce n'est pas le cas des quelques téméraires qui ont plutôt décidé de se ranger du côté de Manfred et Marianne pour reprendre le contrôle du village...


Mon avis :

C'est Pimprenelle qui m'a donné envie de voir ce film!! En effet, suite à mon billet sur Gone de Michael Grant, elle me disait que ça lui faisait penser à ce film! aussitôt dit (ou presque) je me le suis procurée à la médiathèque!

Et bien j'ai été agréablement surprise! C'est un film rafraichissant avec des enfants pleins de malice. Quand leurs parents disparaissent, certains en profitent pour jouer manger toutes les friandises qu'ils ont sous la main. Mais très vite ils se rendent compte que ça ne peut pas durer comme ça. Il faut agir car si les parents ne reviennent pas il va falloir s'organiser. Et c'est la guerre entre le clan d'Oscar (assez violent) et celui de Marianne, Manfred et Thomas (plus réfléchis et responsables)...

Bien sûr, la fin est évidente mais bon c'est un film pour enfants quand même! Un petit bémol quand même quand je dis enfants c'est quand même pour les plus grands à mon avis parce que quand les enfants se battent c'est assez violent (il y a même un blessé par balle par un autre enfant). Certaines sont assez loufoques. Par exemple, quand le clan de Marianne prend les choses en main, les enfants prennent la place de leurs parents dans les différents corps de métier (journalistes, imprimeurs, maire...) sans aucun problèmes comme s'ils avaient fait ça toute leur (courte) vie! Ils travaillent même la clope au bec!!

Côté acteurs, je trouve qu'il s'agit d'un bon casting. Les enfants sont assez prometteurs, notamment Raphaël Katz (dans le rôle de Manfred) pourrait très bien prendre la place d'Harry Potter dans une éventuelle version française!! mais aussi Adèle Exarchopoulus (Marianne).http://b9.img.v4.skyrock.net/b9d/acteur-timpelbach/pics/2597208390_1.jpghttp://b9.img.v4.skyrock.net/b9d/acteur-timpelbach/pics/2595848940_small_1.jpg


Un film pour passer un bon moment en famille ou seul(e)!!


Ma note : 4/5

Repost 0
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 20:39


Titre de série : DESTINS

Concept : Franck Giroud


http://www.decitre.fr/gi/83/9782723467483FS.gif 

http://www.decitre.fr/gi/90/9782723467490FS.gif











Tome 2 : Le Fils

Scénariste : Virginie Greiner

Dessins et couleurs : Daphné Collignon


Tome 3 : Le Piège africain

Scénariste : Pierre Christin

Illustrateurs : Yves Lécossois et Luc Brahy

Coloriste : Sébastien Gérard


Mon avis :

Je passe le résumé de cette série que j'ai déjà fait dans mon article présentant le premier tome ici !

Je peux donc vous en dire un peu plus sur le concept. Je pensais voir une histoire différente dans chaque tome de la série... En fait, si j'avais bien étudié la 4ème de couverture, j'aurais pu voir un indice!! En effet, on y trouve représenter en une sorte d'arbre les différents albums qui vont former la série. La base est le premier tome qui se divise en 2 ramifications : le tome 2 d'un côté et le tome 3 de l'autre. Je ne suis peut être pas très claire! donc voilà un schéma que j'ai pu trouver sur Internet (impossible de trouver la 4ème de couverture et j'ai pas de scanner chez moi!! ) :

http://www.bandedessinee.info/local/cache-vignettes/L520xH346/arborescence_destins-79aaa.jpg


Du côté bleu, Ellen a décidé de se rendre à la police et du côté rouge, elle prend une décision inverse pour protéger sa famille et part en mission humanitaire en Afrique. A chaque fin de tome, elle aura différents choix à faire. Et chaque tome va nous raconter le destin qui attend le personnage d'Ellen selon  le choix qu'elle fait.


Vraiment une BD intéressante dans son concept mais aussi dans son scénario!! Vivement la suite!!

Côté illustrations, j'ai été conquise (de nouveau) par les dessins de Daphné Collignon qui a un trait vraiment particulier et poétique. Elle dessine à l'aquarelle ce qui peut donner un aspect  particulier dans une bande dessinée mais néanmois très agréable à mon goût! Avant, elle faisait de l'illustrations jeunesse mais désormais elle se consacre exclusivement à la bande dessinée (elle donne aussi des cours dans une école de cinéma à Marrakech)


Ellen dans le premier tome dessiné par Michel Durand :

http://www.krinein.com/img_critiques/18887/1.1_250.jpg



Ellen dessinée par Daphné Collignon dans le tome 2 :

http://www.krinein.com/img_critiques/18888/2.1_250.jpg


Ellen selon Yves Lecossois dans le tome 3 :

http://lecomptoirdelabd.blog.lemonde.fr/files/2010/02/ellen-3.1265664595.jpg

Repost 0
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 09:00

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/7/5/1/9782742765157.jpgTitre : American darling

Titre original : The Darling

Auteur : Russell Banks

Trad. de l'américain par Pierre Furlan

Editeur : Actes Sud

Année de parution : 2005

Prix : 24 euros


 


Résumé :

A 59 ans, Hannah Musgrave revient sur son itinéraire de jeune Américaine issue de la bourgeoisie aisée de gauche que les péripéties de son engagement révolutionnaire avaient conduite, au début des années 1970, à se "planquer" en Afrique. Ayant tenté sa chance au Liberia, la jeune femme a travaillé dans un laboratoire où des chimpanzés servaient de cobayes à des expériences sur le virus de l'hépatite, pour le compte de sociétés pharmaceutiques américaines. Très vite, elle a rencontré puis épousé le Dr Woodrow Sundiata, bureaucrate local appartenant à une tribu puissante et promis à une brillante carrière politique. Quelques années plus tard, elle est brusquement rentrée en Amérique, laissant là leurs trois enfants, fuyant la guerre civile qui enflammait le pays. Au moment où commence ce livre, Hannah quitte sa ferme "écologique" des Adirondacks, car ce passé sans épilogue la pousse à retourner en Afrique...

 

Mon avis :

Je n'ai qu'un mot à dire : ouah!!!!! Russell Banks nous livre un portrait d'une femme forte avec un passé très lourd. (D'ailleurs je ne peux pas m'empêcher d'y voir une ressemblance avec le personnage de Franck Giroud dans Destins que j'ai chroniqué hier).

Au début du roman, Hannah Musgrave s'occupe d'une ferme écologique aux Etats-Unis. Et un jour, son passé ressurgit et elle décide de retourner au Libéria voir ce que sont devenus ses fils qu'elle a dû quitté bien des années auparavant et dont elle n'a plus de nouvelles. Elle part vers l'Afrique et fait un flash back sur sa vie. Elle est alors une jeune américaine pleine d'idéaux qui a fait partie d'un mouvement révolutionnaire (les Weathermen) dans les années 70. Après des attentats, elle est obligée d'entrer dans la clandestinité et prend le nom de Dawn Carrington et s'enfuit en Afrique d'abord au Ghana puis au Libéria. Là, elle va rencontrer son mari Woodrow Sundiata...

On se laisse happer par cette fresque africaine. En même temps que Russell Banks nous raconte l'histoire d'Hannah, il nous raconte aussi l'Histoire de cette période (les années 70-80), du Libéria. L'histoire de ce pays j'en avais plus ou moins entendu parler mais ici, on apprends la vie des Libériens pendant une période très trouble de leur histoire : la guerre civile (les privations, les tortures...).

Par contre, il existe de trop nombreuses longeurs dans les descriptions et réflexions du protagonistes pour que ça soit un coup de coeur...


Ma note : 4/5

Repost 0
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 09:00

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/6/7/4/9782723467476.jpgTitre de la série : Destins

Titre du tome : Le Hold-up

Numéro : 1

Scénariste : Franck Giroud

Dessinateur : Michel Durand

Coloriste : Bertrand Denoulet

Editeur : Glénat

Prix : 13 euros

 

 

Résumé :

À quoi aurait ressemblé notre vie si nous avions fait d’autres choix ? Question sans réponse… Sauf pour l’héroïne de Destins, une ancienne criminelle reconvertie dans l’humanitaire qui voit un jour son passé ressurgir.

Après sa série Le Décalogue, Frank Giroud s’attaque à un nouveau défi scénaristique : imaginer les différentes existences possibles d’un personnage en passant en revue, l’un après l’autre, les différents choix de vie qu’il aurait pu effectuer…

Une nouvelle série de Frank Giroud écrite par 13 scénaristes et dessinée par 13 dessinateurs.


Mon avis :

Et si j’avais fait un autre choix, quelle aurait été ma vie ? Cette question, il nous est arrivé à tous de nous la poser un jour. 

C'est ce que Franck Giroud va permettre à son personnage Ellen Baker de vivre dans les 13 tomes de sa nouvelle série. Ellen est une jeune femme qui, par amour, va commettre un crime. Elle va essayer de se racheter en devenant une humanitaire au grand coeur en créant Water for Africa. Dans ce premier tome, on nous présente la jeunesse d'Ellen et sa vie après ce crime (un hold-up qui tourne mal : je ne vends pas la mèche c'est dans le titre!!) jusqu'au jour où son passé ressurgit!

En fait, je n'ose pas trop en dire parce que je n'ai pas encore lu la suite (qui m'attend sur ma table de chevet pour ce soir!) et vu le synopsis, je suppose qu'on va retrouver le même personnage mais avec une fin complètement différente à chaque tome... Le concept de cette série me semble très prometteur.

Par contre, les dessins sont superbes et nous mettent tout de suite dans l'ambiance. et le scénario est excellent.

Je vous tiens au courant très vite de la suite...


Ma note : 4,5/5

Repost 0
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 18:05

http://www.yodawork.com/IMAGES/BELFOND/GF/9782714434043R1.GIF Titre : Hôtel du Lac

Titre original : Hôtel du Lac

Auteur : Anita Brookner

Trad. de l'anglais par Solange Lecomte

Editeur : Belfond

Année : 1984

Prix : 98 F



Résumé :  

Edith Hope, l'héroïne d'Hôtel du lac, a encouru la disgrâce de ses proches. Aussi l'ont-ils condamnée à faire pénitence sur les bords du lac de Genève. Elle devra y demeurer aussi longtemps qu'elle n'aura pas retrouvé la "raison". Son crime ? Hôtel du lac va nous le révéler. Touche par touche, l'histoire s'ébauche sur le camaïeu en grisaille des brouillards vaudois...



Biographie de l'auteure :http://bibliobs.nouvelobs.com/files/anita.jpg

Anita Brookner est une auteure anglaise née en 1928. Titulaire d'un doctorat en histoire de l'art, elle a enseigné à l'institut Courtauld de Londres. Ses travaux sur les peintres des XVIIIè  et XIXè siècles - Watteau, Greuze, David - lui ont valu une réputation internationale. Récompensée en 1984 par le Booker Prize (le plus important prix littéraire britannique) pour Hôtel du lac (Belfond, 1988), elle est considérée comme l'une des romancières anglaises les plus importantes.



Mon avis :

A force d'entendre parler de cette auteure, j'ai eu envie d'en lire (chose qui m'arrive (trop?) souvent!! lol). J'ai donc choisi de la découvrir à travers L'Hôtel du Lac pour lequel elle a obtenu l'un des plus prestigieux prix littéraire anglais : le Booker Prize.

On découvre l'héroïne, Edith Hope, au début de ses "vacances" à l'Hôtel du Lac à Genève. On apprend que ce sont ses amis qui lui ont "conseillé" de partir en vacances le temps que les choses se tassent. Edith est écrivain. C'est la fin de la saison, l'hôtel est pratiquement vide. Edith a peur de s'ennuyer. Ce n'est pas du tout son milieu. Mais, contre toute attente, elle va créer des liens avec les différents occupants de l'hôtel (dont certains sont assez excentriques pour l'époque!!). Le lecteur essaye de se faire une idée du pourquoi de la présence d'Edith en ces lieux.


En vérité, je ne sais pas trop quoi dire de ce roman. J'ai apprécié sa lecture mais sans plus... J'ai apprécié aussi son histoire (et surtout les différents portraits des protagonistes). L'écriture et le style sont très agréables. En bref, c'est un bon moment de lecture, c'est tout... Je ne sais pas du tout s'il m'en restera quelque chose plus tard.

Et vous, l'avez-vous lu? Si oui, qu'en avez-vous pensé?


Ma note : 3/4

Repost 0