Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog d'Azi-lis
  • : Envie de partager mes émotions de lectures et de cinéma dans la blogosphère...
  • Contact

Lecture en cours

 

 

 

  http://www.livraddict.com/covers/62/62683/couv56986076.jpg

Recherche

J'ai participé à...

 

Read a thon 2010 : 1129 p. lues en 24 h

Read a thon octobre 2010 : 1837 p. lues en 24h

Read a thon avril 2011 : 2460 p. lues en 24h

 

 

http://img.over-blog.com/300x77/2/36/79/18/Livres-Lus/Logos-Editeurs/livraddict_logo_middle.png

 

http://uppix.net/f/0/2/e7f5ef0f8e0f1b9acada323af35e7.jpg

 

 

 

 

 


 


 


31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 13:00

http://storage.canalblog.com/54/33/444228/60167986.gifTitre : Bal de givre à New York

Auteur : Fabrice Colin

293 p.

Albin Michel, 2011 (Wiz)

 

Résumé :

Anna Claramond ne se souvient plus de rien. Seul son nom lui est familier. La ville autour d’elle est blanche, belle, irréelle. Presque malgré elle, la jeune fille accepte les assiduités du beau Wynter, l’héritier d’une puissante dynastie. Bal de rêve et cadeaux somptueux se succèdent avec lui mais Anna sent que quelque chose ne va pas. Qu’elle est en danger. De plus, des indices et des messages sont semés à son attention par l’insaisissable Masque, un fugitif recherché. Qui est son ennemi, qui est son ami ? Anna sait qu’elle doit se souvenir. Mais que lui réservera sa mémoire une fois retrouvée ?


 Mon avis :

Ce roman est vraiment très prenant. On est de suite happé par l’histoire d’Anna. On se demande ce qui lui arrive, quel est ce drôle de monde dans lequel elle évolue (architecture qui s’écroule depuis la disparition de son père, architecte ; un majordome manchot télékinésiste ;…). Tout comme elle, on a une impression de confusion, de flou… Ce qui arrive semble à la fois tout à fait normal et cohérent et en même temps flou, étrange, bizarre, mystérieux.


J’ai été séduite par ce roman : tout de suite saisie par l’ambiance! Et même si mes sentiments étaient partagés durant la lecture à cause de tout ce mystère, l'histoire m'a laissée "groggy, chancelante, troublée" (comme le dit si bien Stephan de Pasquale sur la 4ème de couverture). Les évènements s’enchaînent, sans pause, sans temps mort. On se pause tellement de questions que l’on veut savoir où nous emporte Fabrice Colin. Et quand arrive la fin, elle nous surprend tellement c’est inattendu ! Ce dénouement donne un sens à l’ensemble, est la clé de l’énigme Anna…


Je vous conseille cette lecture !

 

Livre lu avec Harmony : son billet! (lien à venir)

Partager cet article
Repost0
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 13:37

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv59032646.jpgTitre : Alchimie

Titre original : Jekel loves Hyde

Auteur : Beth Fantaskey

397 p.

Masque, 2010

 

Résumé :

Depuis l’entrée de Tristan Hyde dans le même collège que Jill Jekel en Pennsylvanie, leurs noms de famille font l’objet de toutes les plaisanteries. En effet, ils rappellent vaguement quelqu’un… Et tous deux ont de bonnes raisons de ne pas rire de ces moqueries.

Le père de Jill a toujours cru que sa famille était liée au Dr Henry Jekyll, ce scientifique qui a créé son alter ego maléfique. D’ailleurs, il affirme que la boîte fermée à double tour dans son bureau contient le détail de cette expérience diabolique. Quant à Tristan, ses liens avec l’histoire de Mr. Hyde sont encore plus proches, et plus dévastateurs.

Jill sait qu’elle ne doit pas ouvrir cette boîte. Mais quand son père est assassiné, et qu’elle découvre que le compte en banque qui devait payer ses études a été vidé, elle n’hésite plus. Si elle parvient à recréer l’élixir du Dr Jekyll, elle obtiendra sans doute la bourse qui lui permettra d’entrer dans un des meilleurs programmes de chimie des États-Unis.

Tristan accepte de l’aider, espérant sauver sa raison et peut-être même sa vie. Si l’on en croit la légende familiale, il est le descendant direct du monstre, ce qui le condamne à perpétrer la violence et le chaos autour de lui.
Pourront-ils échapper à leur destin et éviter que l’amour qui les étreint peu à peu ne conduise à leur propre destruction ?


Mon avis : :

Ce roman m’intriguait par le thème : revisite du mythe ultra connu du Dr Jekyl et de Mr Hyde ! C’était osé ! et Beth Fantaskey l’a fait ! et avec talent ! J’avais déjà beaucoup apprécié son style lors de ma lecture de Comment se débarrasser d’un vampire amoureux, mais dans ce roman-ci il y a, en plus d’une plume fluide et agréable, une créativité, et des idées !


Dans la version de l’auteure d’Alchimie, le mythe rejoint la réalité. Tristan, descendant de Mr Hyde, est torturé par un mal intérieur, par la bête qui le dévore de l’intérieur, par le passé familial. Il doit faire face à un dédoublement de la personnalité. Il est face à un dilemme et il va réussir à trouver du réconfort auprès de Jill, descendante de Dr Jekyll. Jill, elle, est bonne élève, tout lui réussit en apparence… car dans sa vie privée elle est très malheureuse, seule, sa mère est dépressive, son père a été assassiné et on n’a jamais retrouvé le coupable… Lors d’un cours de sciences elle va devoir faire équipe avec un ténébreux partenaire : Tristan (ça ne vous rappelle pas un autre roman célèbre et mordant ??).


Ce roman est construit en alternance. En effet, l’auteure alterne les points de vue de Jill et de Tristan ce qui donne un rythme, une cadence à l’histoire, et une impression d’omniscience pour le lecteur puisque l’on passe d’un personnage à l’autre, on peut mieux comprendre leurs sentiments, leur psychologie.

J’ai vraiment beaucoup apprécié cette lecture et je vous la conseille très vivement ! Vous serez surpris de cette réécriture du Docteur Jekyll et M. Hyde !

 

Lecture commune avec ma petite Harmony préférée ! son avis est par ici !

Partager cet article
Repost0
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 18:06

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv24675838.jpgTitre : Delirium

Auteur : Lauren Oliver

Trad. de l’anglais (Etats-Unis) par Alice Delarbre

451 p.

Hachette, 2011 (Black moon)

 

Résumé :

Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue… Peu à peu elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes…

 

Mon avis : :


Voici un nouveau roman dystopique à mon actif ! Et quel roman !!


Imaginez qu’on déclare que l’amour est une maladie incurable, dangereuse, mortelle… et tous les adjectifs les plus mauvais que vous pouvez imaginer. Dans le monde de Lena et Alex, c’est ce qui se passe depuis de nombreuses années déjà. Mais heureusement les scientifiques ont trouvés un traitement, le Protocole, que chaque humain doit « subir » peu après sa majorité (si il a lieu avant il peut y avoir des séquelles plus ou moins graves – enfin plus « plus » que « moins »). Cette maladie se nomme l’amor deliria nervosa.


Ce roman soulève pas mal de questions quant à la folie de l’homme, jusqu’où peut-il aller pour dominer ses semblables, pour les diriger…


Lena croit à ce qu’on lui raconte depuis sa jeunesse, d’autant plus que sa mère n’a pas pu être guérie par le Protocole et qu’elle en est morte. Pourquoi douter quand un propre membre de sa famille a subi ça ? Mais voilà, certaines petites choses vont la titiller, certaines rencontres vont la détourner du droit chemin tracé par le Gouvernement. Les questions, les doutes, les évidences vont peu à peu se révéler à elle… Comment va-t-elle réagir ? Va-t-elle aller jusqu’au bout du traitement ? Pour savoir il ne vous reste plus qu’à le lire car je ne dirai rien de plus ! ^^


Si vous avez lu le série Uglies de Scott Westerfeld où là les autorités agissent sur la « beauté », vous trouverez dans ce récit quelques points communs.


Par contre si quelqu’un peut me dire si une suite est envisagée ça m’intéresserait de le savoir car la fin est très surprenante, et très très ouverte ! J’imagine bien une suite !

 

Un coup de cœur à découvrir !!

coeur

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 10:02

Titre : 0.4

Auteur : Mike A. Lancaster

Traduit de l’anglais par Anne Delcourt

254 p.

Nathan, 2011 (Blast)

 

Résumé :

 

Lors du traditionnel spectacle de leur petite ville, Kyle se soumet, avec Lilly et deux adultes à une séance d’hypnose.
Lorsqu’ils sortent de leur transe, c’est le public entier qui est pétrifié. Le phénomène a gagné toute la ville: il n’y a ni signal radio, ni télévision, ni internet… Peu à peu, les habitants se remettent en mouvement et Kyle et Lilly, soulagés, retournent à leurs familles respectives. Mais lorsque Kyle raconte ce qu’il a vécu, ses parents le croient sujet à des hallucinations. Diagnostic du médecin: Kyle est «0.4», il doit disparaître.
Voyant sa vie menacée, Kyle retrouve Lilly pour s’enfuir. Ensemble, ils cherchent à comprendre : qu’est-il arrivé aux habitants de la ville? Que signifie « 0.4 »?

 


Mon avis :

Ce roman est vraiment très original. Il s’agit d’un roman de science fiction. Le lecteur se retrouve propulsé par l’auteur dans le futur, mais on ne sait pas vraiment à quelle époque précisément. Dans une « note à l’éditeur » en début d’ouvrage, Mike A. Lancaster indique que le récit de Kyle Straker (personnage principal) qui va suivre a été retrouvé sous forme de cassettes. Il nous les transcrit tels quels dans ce roman. A l’aide d’un avertissement, il informe également le « lecteur du futur » ce qu’est un livre…


 

Voilà pour le contexte général !

En ce qui concerne l’histoire, Mike Lancaster crée une véritable énigme ! Je me suis retrouvée plongée dans l’histoire, je me posais autant (voire peut-être plus) que les personnages principaux ! Qu’a-t-il bien pu se passer pendant leur hypnose ? Sont-ils toujours dans cette phase d’hypnose ? Y-a-t-il des extraterrestres ? Sont-ils fous ? Est-ce de la magie ? Vont-ils s’en sortir indemne ?


Comme l’histoire nous est racontée par Kyle sur des cassettes audio (ce qui répond au moins pour son cas à ma dernière question), on a vraiment l’impression de vivre l’histoire à ses côtés. Il nous manque aussi certains éléments qu’il omet de raconter ou qu’il raconte mais sur les parties non enregistrables des cassettes…


L’originalité du roman tient aussi dans l’élaboration du contexte. En effet, les humains du futur qui ont découvert ces cassettes ont débattus, dissertés, réfléchis à cette histoire ; et l’auteur nous le signale par  des notes au cours du récit.

Ainsi, on a une note à propos des « Happy shopper » : « Une chaîne de supérettes dont le nom illustre la passion des gens de l’époque pour les oxymorons, expressions formées de termes contradictoires. Citons à titre d’exemples : guerre civile, télé-réalité, changement permanent, intelligence miliaire et tirs amis. »


Dans ce roman, je ne me suis pas particulièrement attachée aux personnages saus peut-être à Kyle, parce que c’est le seul qui parle… En fait, le roman est plus tourné vers l’intrigue, vers l’énigme que vers ses protagonistes. Il a réussi à créer une atmosphère lourde, angoissante, fascinante et terrifiante. On veut savoir et du coup les pages défilent toutes seules ! L’énigme est plus ou moins dévoilée à la fin mais on veut savoir la suite quand même. L’auteur travaille actuellement sur la suite qui  s’intitulera : 1.4.


Si vous souhaitez lire de la SF vraiment original je vous conseille de le lire !

 

Liyah l'a lu elle aussi! Son avis est par ici!

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 08:41

http://www.decitre.fr/gi/68/9782070638468FS.gifTitre : A comme Association

Tome 5 : Là où les mots n’existent pas

Auteur : Erik L’Homme

206 p.

Gallimard jeunesse, Rageot, 2011

 

 


Resume

Alors qu'ils profitent tous les deux du soir de Noël, Ombe et Jasper sont les victimes d'une attaque violente.
C'est un choc terrible pour Jasper. Déterminé à découvrir l'identité de leurs mystérieux agresseurs, Jasper se lance dans une folle poursuite. Mais comment atteindre son but quand l'Association vous lâche, et qu'on ne peut compter pour survivre que sur un vampire peureux, une harpie revêche et les livres de sorciers disparus depuis longtemps ? Il faudra à Jasper beaucoup de courage pour surmonter les obstacles qui se dressent devant lui.


Source du résumé : Decitre.fr (j’ai volontairement enlevé certains morceaux de ce résumé afin de ne pas spoiler ceux qui ne sont pas encore arrivé à ce tome)

 

 

 

Mon avis :


Je ne vais pas détailler l’histoire car il me serait impossible de ne pas spoiler ! Et moi-même j’aurai été extrêmement déçue d’avoir découvert des choses avant ! Donc avis à tous ceux qui ne sont pas encore arrivés à ce dernier tome fuyez tous les résumés !!! ^^


Je me demandais comment Erik L’Homme allait prendre le relais seul dans cette aventure qu’il avait débuté avec feu Pierre Bottero qui nous manque à tous énormément. Et il s’en sort très bien. Le titre et l’histoire sont un magnifique hommage à son ami disparu, un cri du cœur d’un ami. L’histoire est plus sombre. Jasper grandit, murit. Un cinquième tome captivant, toujours aussi bien écrit (et avec les blagues et jeux de mots de Jasper que j’aime tant !).


Ce qui m’a bien plu aussi ce sont les clins d’œil aux auteurs parsemés dans le récit. On trouve ainsi le « Café Mourlevat » (p. 19), la « place Simard » (p. 33), l’ « avenue Mauméjean » (p.53) ou encore le « boulevard de Fombelle » (p. 112).


Une suite qui vaut le détour, qui relance un peu de mystère autour du personnage de Jasper et qui me fait attendre, désormais, impatiemment la suite à paraître en octobre 2011 !

 coeur

 

 

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 14:58

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv45202330.jpg

Titre : Eternels

Tome 3 : Le Pays des ombres

Titre original : The Immortals : Shadowland

Auteur : Alyson Noël

Trad. de l’anglais (Etats-Unis) par Laurence Boischot et Sylvie Cohen


332 p.

Michel Lafon, 2010


Résumé :

Après avoir traversé de nombreuses vies antérieures et anéanti ceux qui cherchaient à les détruire, Ever et Damen ne s'attendaient pas à devoir affronter le plus dangereux des ennemis : une puissante malédiction qui menace de les séparer à tout jamais.
Déterminée à briser ce charme, Ever se plonge dans la magie et obtient l'aide inattendue de Jude, un séduisant jeune homme au passé obscur. Alors que son âme sœur s'éloigne d'elle pour la protéger, le lien qui l'unit à Jude devient plus fort. Ever croyait qu'elle et Damen étaient faits l'un pour l'autre... mais si le destin leur réservait un sort différent ?


Mon avis :

J’ai lu ce roman dimanche dernier en direct live avec Harmony dans le cadre de nos rendez-vous livresques ! Et autant notre premier rendez-vous avez été enchanteur et magique, autant avec ce troisième volet de la série Eternels, on sait ennuyer (aussi bien l’une que l’autre…).


Ce troisième tome est à mon sens très plat, sans saveur… Il ne se passe pratiquement rien. On a un espoir au moment de l’apparition de Jude (présent dans le résumé de la quatrième de la couverture mais très long à apparaître dans le texte). Il a l’air très très charmant ce jeune homme mais l’idée n’est pas exploitée aussi bien que le résumé le laisse entendre…


Enfin bref, je pense que vous l’aurez compris, ce n’est vraiment pas un coup de cœur et comme Harmony je me demande si je lirai un jour la suite… En tout cas, je ne pense pas que ce sera une priorité dans mes futurs achats !!!

 

Lu avec Harmony pendant notre après midi lecture, sa chronique 

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 14:35

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv69954920.gif

Titre : Les Cœurs fêlés

Titre original : Sisters in sanity

Auteur : Gayle Forman

Trad. de l’anglais (Etats-Unis) par Marie-France Girod


221 p.

Pocket, 2011


Résumé :

N'avez-vous jamais fait ce rêve étrange et glaçant : celui où vous savez pertinemment que vous n'êtes pas folle mais où personne autour de vous ne semble du même avis ? Pour Brit, du haut de ses seize ans, ce cauchemar devient réel quand son père la conduit de force à Red Rock, un centre de redressement qui prétend mater les enfants rebelles.
Brit doit y suivre une thérapie pour guérir des maux qui n'existent que dans la tête de son père. Dans cet enfer d'humiliations et de brimades, Brit se raccroche à des amies qui vont l'empêcher de sombrer dans la folie. Des amies qui vont l'aider à survivre. Ensemble elles vont se redresser. Ensemble elles vont résister et tout faire pour demeurer libres.

 

Mon avis :

J’avais beaucoup aimé le précédent roman de cette auteure, Si je reste. Et à voir les avis enthousiastes des blogolecteurs il a vite rejoint ma PAL !^^ Je l’ai lu en à peine deux heures… Et c’est un coup de cœur !


Un très beau roman d’amitié, riches en émotions. Ces pauvres filles rejetées par leurs familles que l’on place dans des centres de redressement, de « rééducation » tout ça parce qu’elles ne correspondent pas à une norme – norme défini par des adultes bien pensant ! C’est une chose qui me révolte ! Parce que ce type d’«école » existe réellement. Une fille (ou un garçon) n’est pas normal s’il/elle n’a pas une orientation sexuelle dans la normalité, porte des tatouages, répond à ses parents (quel ado n’a jamais répondu à ses parents ???). Quant à celles qui sont anorexiques ou boulimiques : ce n’est pas une tare qui se corrige à coup de privation : ce sont des maladies !! Et dans ce roman, j’ai trouvé ce ras-le-bol des règles de normalité… J’ai vraiment apprécié le message d’amitié (plus forte que tout) d’entraide, d’écoute qu’a voulu faire passer l’auteure.


Ces ados qui sont en souffrance sont détruits encore plus par la Red Rock Académy. Et Brit, notre héroïne, rejetée par sa belle-mère, va lutter : elle a du caractère et ne veut pas le camoufler, le transformer pour être quelqu’un qu’elle n’est pas, quelqu’un qu’elle ne veut pas être !  Brit va se rebeller contre cette institution, contre ces adultes qui ont oubliés ce qu’était le mal-être adolescent.

Pour moi, cette histoire restera une histoire émouvante, bouleversante, vraie, sincère, une aventure humaine !


A découvrir !

 coeur

TheChouille l’a lu elle aussi : son avis est par  !

 

D’autres avis :


Logo Livraddict

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 14:52

http://www.decitre.fr/gi/75/9782012022775FS.gif

Titre : Le Journal de Stefan

Tome 2

Auteur : LJ Smith

Trad. de l'anglais (Etats-Unis) par Aude Lemoine


 237 p.

Hachette (Black Moon), 2011


Résumé :

Stefan et Damon Salvatore doivent désormais faire face à leur nouvelle condition de vampires.
Ils fuient Mystic Falls, leur ville natale prise d'assaut par des chasseurs de vampires, et se dirigent vers La Nouvelle-Orléans. Tandis que Stefan se délecte de ses pouvoirs, Damon continue de pleurer la perte de Katherine, la magnifique et cruelle vampire qui les a transformés. Bientôt La Nouvelle-Orléans se révèle le lieu de toutes les tentations et de tous les dangers. Stefan tombe amoureux d'une humaine et son sang-froid est mis à rude épreuve.
Damon, lui, est capturé par un chasseur de vampire sadique et sans pitié. Stefan sait qu'il n'a d'autre choix que de sauver son frère, mais qu'en sera-t-il de son nouvel amour ?

 

Mon avis :


Première chose en ayant reçu ce roman en livre voyageur de TheChouille j’avoue, j’ai bavé sur la couverture (désolée chouillette, je sais c’était interdit mais bon je n’ai pas pu me contenir !).


Dans ce deuxième volet, LJ Smith et les scénaristes de Vampire Diairies évoquent un peu plus le passé de nos deux frangins préférés. Dans le premier tome (ici), on retrouvait des éléments, vus dans la série, et qui évoquait la transformation de Damon et Stefan. Ici, les frères apprennent à maîtriser leur nouvelle vie, leur nouveau pouvoir (et le pouvoir de persuasion de Stefan n’est pas tout à fait au point !!). Les divergences entre eux sont deux plus en plus fortes, et on comprend mieux d’où vient leur rivalité.


Ce n’est certes pas un grand roman, mais j’ai quand même passé un très agréable moment de lecture ! (et il y a Damon quand même !! Ce n’est pas négligeable comme détail !! *soupir*) Et il me tarde d’avancer dans leur histoire !

 

Sortie du tome 3 prévu en septembre avec Elena en couverture !

 


Partager cet article
Repost0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 08:00

Nouveau rendez-vous chez Pimprenelle !


Ce mois-ci c’est autour d’un auteur jeunesse que je connaissais de nom mais je n’avais jamais eu l’occasion de lire ! C’est désormais chose faite !


http://img.over-blog.com/300x225/2/65/54/54/logo/logo-tenor.jpg

 


L’auteur :

Arthur Ténor est écrivain pour la jeunesse depuis 1998. Il a publié des romans pour toutes les tranches d’âge et pratiquement dans tous les domaines. Il est cependant plus connu pour ses récits historiques, notamment sur les deux guerres mondiales, Versailles et Louis XIV ou encore le Moyen Age. Il réside en Bourbonnais, tout près de Vichy. Dans une présentation personnelle, il se décrit comme un « explorateur de l'imaginaire» Sa passion de l'écriture est pour lui « semblable à celle d'un aventurier sans cesse en quête de contrées inconnues, de rencontres inoubliables, de péripéties palpitantes ». L'esprit qui anime ses récits est résolument positif « L'action et le suspense se mêlent toujours à l'étonnement et à la tendresse, à l'humour et à la fantaisie ». Son souhait est surtout d'exprimer son amour et son respect indéfectibles de la vie.

 

Mes lectures :

 


http://www.decitre.fr/gi/18/9782350005218FS.gifRésumé : Aujourd'hui, Jérémy et Maxime ne traînent pas en revenant de l'école : la terrible tempête annoncée se lève déjà, et promet d'être pire que la " tempête du siècle " de 1999, qui avait dévasté le pays.
Mais soudain, Jérémy se souvient de Prosper, ce vieil homme qui vit seul dans la foret, dans une simple cabane de bois : il faut le prévenir du danger ! les deux amis enfourchent aussitôt leurs vélos, bien décidés à lui porter secours, même s'ils faut pour cela braver l'ouragan qui approche.

 

Mon avis : un court roman sur le thème de l’entraide et du courage. Deux jeunes garçons vont braver la tempête pour sauver un vieil homme qui vit au fond de la forêt. Ce fut une découverte pour moi et j’ai beaucoup aimé le style de l’auteur ! Ce texte tient en haleine, je me suis mise à la place d’un enfant qui lirait cette histoire et qui espèrerait de tout son cœur que les deux héros arrivent à sauver le vieux monsieur !

 


http://www.decitre.fr/gi/88/9782210980488FS.gifRésumé : Gervais est le jeune page de Gaston de Bonnefroi.
Il n'a que quatorze ans, mais rêve déjà de devenir chevalier et d'avoir une épée qui lui permettrait d'affronter courageusement n'importe quel adversaire ! En attendant de posséder la sienne, Gervais est très fier de s'occuper de Mirandor, l'épée de son maître. Il faut dire que Mirandor est magique : il suffit de prononcer la bonne formule et elle se réveille... Mais Mirandor attise toutes les convoitises et Gervais doit redoubler de vigilance et déjouer tous les pièges des ennemis qui veulent la dérober à son maître.
Heureusement, Gervais est malin et aidé de Mirandor, il fait, petit à petit, l'apprentissage du métier de chevalier. Et c'est loin d'être facile !

 

Mon avis : Avec ce deuxième roman, je suis partie au Moyen-âge, au temps des écuyers et des combats d’épée ! Ce court roman m’a un peu fait penser aux contes de randonnées : à chaque péripétie, le héros renouvelle son appel magique à l’épée, et ils arrivent à vaincre les méchants, jusqu’au dénouement heureux bien sûr ! Un petit roman historique bien construit et très agréable à lire !

 


http://www.decitre.fr/gi/64/9782210983564FS.gifRésumé : Panique au musée du Moyen Age : le château serait hanté...
Depuis quelques nuits, des phénomènes étranges se succèdent au musée du Moyen Age. Les statues se déplacent toutes seules, les armures s'effondrent avec fracas, des bruits de chaînes retentissent dans les couloirs... Le gardien aurait même aperçu une ombre traverser furtivement certaines salles du musée. Le château serait-il hanté ? Loly Cath, Big Bill et Jimmy Bond décident de mener l'enquête...


Mon avis : Pour ma dernière lecture de ce rendez-vous, j’ai découvert une autre facette de la plume d’Arthur Ténor : le roman policier ! 3 jeunes amis intrépides se lancent dans l’enquête du musée : des objets bougent seuls, des bruits, des fantômes ? Nos 3 héros ne peuvent faire autrement qu’enquêter bien sûr ! Une intrigue une nouvelle fois bien construite, drôle qui plaira forcément aux enquêteurs en herbes !

 


En conclusion de ce rendez-vous, je dirais que je suis contente d’avoir enfin découvert cet auteur et je n’hésiterai pas à le conseiller aux jeunes (et pourquoi pas moins jeunes) lecteurs de ma bibliothèque !

 

Pour avoir d'autres avis c'est chez Pimprenelle!

Partager cet article
Repost0
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 22:16

http://img.over-blog.com/195x300/3/50/79/46/Fevrier-2011/INDIANATELLER_couveV3m_1297953484.jpgTitre : Indiana Teller

Tome 1 :  Lune de Printemps

Auteure : Sophie Audouin-Mamikonian


381 p.

Michel Lafon, 2011


Résumé :

Né d'une humaine et d'un loup-garou, Indiana découvre, lors d'un accident plus que suspect, qu'il a le pouvoir de remonter le temps lorsqu'il est en danger. Il semblerait qu'on veuille l'éliminer... Point de départ d'une saga autour du mythe originel des loups-garous, ce premier volet embarque le lecteur dans un cortège de créatures fantastiques et de personnages hauts en couleur.

 

Mon avis :

Je suis une fan de Tara Duncan et je voulais découvrir l’auteur dans ce nouveau registre ! Elle délaisse la magie, les licornes et Autremonde pour les Etats-Unis, les loups-garous, les Semis – humain ayant été mordu par un loup-garou –  et les rebrousse-temps (et quelques vampires et fées…).


Concernant le style, j’ai retrouvé dans la plume de l’auteure ce que j’aime : son humour, le côté fluide de son écriture « parlée » (comme si son personnage s’adressait directement à nous), le rythme de l’histoire.


Concernant l’histoire, j’ai tout simplement adoré ! Je ne pouvais pas lâcher mon livre (il m’a suivi un peu partout !). Je me demandais ce qu’il allait arriver à Indiana, jeune homme de 18 ans dont les parents sont une humaine rebrousse-temps (qui est devenue folle depuis qu’elle s’éclipse dans le passé) et d’un loup garou).Au grand dam de ses grands parents qui l’ont élevé (et qui sont les Alpha de la meute), Indiana en grandissant ne se transforme pas en loup-garou même si des caractéristiques propres au loup apparaissent peu à peu (audition, odorat, vu plus fines et perçantes). Il désire vivre auprès des humains en allant à l’université. Et quand il y est,  il tombe amoureux de la belle Katarina. Les personnages sont attachants : Indiana (seul et si différent au sein de la meute), Katarina (fragile), Chuk (le loup comique au grand cœur), Nanny (la nourrice qu’on aimerait tous avoir), Alex (le semi ténébreux et mystérieux)…


Je suis vraiment sous le charme de ce roman et il me tarde le tome suivant pour savoir ce qu’il va se passer au sein de la meute !!

Partager cet article
Repost0