Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog d'Azi-lis
  • Le blog d'Azi-lis
  • : Envie de partager mes émotions de lectures et de cinéma dans la blogosphère...
  • Contact

Lecture en cours

 

 

 

  http://www.livraddict.com/covers/62/62683/couv56986076.jpg

Recherche

J'ai participé à...

 

Read a thon 2010 : 1129 p. lues en 24 h

Read a thon octobre 2010 : 1837 p. lues en 24h

Read a thon avril 2011 : 2460 p. lues en 24h

 

 

http://img.over-blog.com/300x77/2/36/79/18/Livres-Lus/Logos-Editeurs/livraddict_logo_middle.png

 

http://uppix.net/f/0/2/e7f5ef0f8e0f1b9acada323af35e7.jpg

 

 

 

 

 


 


 


18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 09:00

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/7/5/1/9782742765157.jpgTitre : American darling

Titre original : The Darling

Auteur : Russell Banks

Trad. de l'américain par Pierre Furlan

Editeur : Actes Sud

Année de parution : 2005

Prix : 24 euros


 


Résumé :

A 59 ans, Hannah Musgrave revient sur son itinéraire de jeune Américaine issue de la bourgeoisie aisée de gauche que les péripéties de son engagement révolutionnaire avaient conduite, au début des années 1970, à se "planquer" en Afrique. Ayant tenté sa chance au Liberia, la jeune femme a travaillé dans un laboratoire où des chimpanzés servaient de cobayes à des expériences sur le virus de l'hépatite, pour le compte de sociétés pharmaceutiques américaines. Très vite, elle a rencontré puis épousé le Dr Woodrow Sundiata, bureaucrate local appartenant à une tribu puissante et promis à une brillante carrière politique. Quelques années plus tard, elle est brusquement rentrée en Amérique, laissant là leurs trois enfants, fuyant la guerre civile qui enflammait le pays. Au moment où commence ce livre, Hannah quitte sa ferme "écologique" des Adirondacks, car ce passé sans épilogue la pousse à retourner en Afrique...

 

Mon avis :

Je n'ai qu'un mot à dire : ouah!!!!! Russell Banks nous livre un portrait d'une femme forte avec un passé très lourd. (D'ailleurs je ne peux pas m'empêcher d'y voir une ressemblance avec le personnage de Franck Giroud dans Destins que j'ai chroniqué hier).

Au début du roman, Hannah Musgrave s'occupe d'une ferme écologique aux Etats-Unis. Et un jour, son passé ressurgit et elle décide de retourner au Libéria voir ce que sont devenus ses fils qu'elle a dû quitté bien des années auparavant et dont elle n'a plus de nouvelles. Elle part vers l'Afrique et fait un flash back sur sa vie. Elle est alors une jeune américaine pleine d'idéaux qui a fait partie d'un mouvement révolutionnaire (les Weathermen) dans les années 70. Après des attentats, elle est obligée d'entrer dans la clandestinité et prend le nom de Dawn Carrington et s'enfuit en Afrique d'abord au Ghana puis au Libéria. Là, elle va rencontrer son mari Woodrow Sundiata...

On se laisse happer par cette fresque africaine. En même temps que Russell Banks nous raconte l'histoire d'Hannah, il nous raconte aussi l'Histoire de cette période (les années 70-80), du Libéria. L'histoire de ce pays j'en avais plus ou moins entendu parler mais ici, on apprends la vie des Libériens pendant une période très trouble de leur histoire : la guerre civile (les privations, les tortures...).

Par contre, il existe de trop nombreuses longeurs dans les descriptions et réflexions du protagonistes pour que ça soit un coup de coeur...


Ma note : 4/5

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pimprenelle 18/05/2010 19:16


Je ne connais pas cet auteur mais ça n'a pas l'air mal...


Azilis 18/05/2010 20:32



Je te le conseille vivement! j'ai vraiment passé un très bon moment de lecture!